Tour de pise

©jasckal
Tour de Pise

À la conquête de la tour de Pise

Partez à la conquête de la tour la plus célèbre d’Italie, dont l’inclinaison fascine et suscite bien des interrogations !

Pourquoi la Tour de Pise est-elle penchée ? Est-ce sa seule particularité ?

Pise Italie

©Mistervlad

Les miracles de la tour de Pise

Construite sur la place des Miracles de Pise au XIIe siècle, la fameuse tour, destinée à servir de campanile à la cathédrale Notre-Dame de l’Assomption, avait presque un destin tout tracé ! Car depuis le Moyen Âge, son inclinaison, qui défie les lois de l’apesanteur, est bel et bien un miracle… et ce n’est pas le seul.

Pourquoi la tour est-elle penchée ?

Dès les premiers temps de sa construction, entre 1173 et 1178, le campanile, qui n’a alors que 3 étages, commence à s’enfoncer. Ce qui incite la ville à stopper les travaux, de peur que l’édifice ne s’effondre totalement. Car il semble évident, à l’époque déjà, que la tour ne restera pas longtemps sur pied. Son affaissement partiel est dû aussi bien au sol argileux dans lequel elle est construite qu’aux fondations dont elle est dépourvue. Pourtant, en 1272, un siècle plus tard, le campanile est toujours là. On lui ajoute alors quatre étages supplémentaires, mais on prend soin de les construire en diagonale. Enfin, en 1372, un dernier étage de cloches couronne l’étrange chef-d’œuvre architectural, qui ne ressemble à aucun autre. Plus de 600 ans après, la tour est officiellement inscrite au patrimoine de l’UNESCO.

Pourquoi la tour ne s’écroule-t-elle pas ?

Si vous savez pourquoi le célèbre campanile pisan est penché, vous vous demandez sans doute à présent pourquoi il ne s’est jamais écroulé ! Et vous n’êtes pas le seul. Au fil des siècles, de nombreux scientifiques se sont intéressés à la question, d’autant plus qu’en cette terre sismique, la tour a survécu à plusieurs tremblements de terre. Apparemment, l’explication réside dans la combinaison de deux facteurs apparemment contradictoires, à savoir l’association entre un sol fragile et une structure rigide, qui modifie le phénomène vibratoire typique des séismes… et empêche la tour de s’effondrer lorsque la terre tremble. Plier, oui, mais se rompre, jamais, surtout en vertu des nouveaux travaux de renforts effectués entre 1993 et 2001.

Comment visiter la tour ?

Dès votre arrivée à l’aéroport, vous pouvez emprunter la navette qui vous déposera aux pieds de la fameuse tour, entièrement fabriquée en marbre de Carrare et dominant la place du haut de ses 56 mètres de hauteur… Mais vous pouvez également rejoindre la place des Miracles à pied, depuis la gare ou le centre-ville, en flânant dans les rues pleines de charme.

Bon à savoir : depuis la fin de ses travaux de rénovation en 2001, qui ont réduit l’angle d’inclination de la tour de 5 à 3’59 degrés, il est à nouveau possible de grimper jusqu’au sommet du campanile. L’entrée s’effectue par groupes de 30 personnes et l’ascension des 8 étages (293 marches) prend environ une demi-heure.

Tour de Pise

©f11photo

Découvrez les monuments italiens